LGV1H25 : les Champs Libres aux couleurs de BGV avec l’expo Grande Vitesse

Le musée de Bretagne avait ouvert la voie, dès le mois d’octobre dernier, avec son exposition « Bretagne Express » retraçant l’histoire du train en Bretagne. Ce sont désormais l’ensemble des espaces des Champs Libres (Espace des Sciences, Bibliothèque et Musée de Bretagne) qui s’unissent autour du projet global LGV1h25

LGV1h25 est un projet global qui regroupe trois expositions, un cycle et une série de rendez-vous qui se déclinent à la Bibliothèques des Champs Libres, à l’Espace des sciences et au musée de Bretagne.

A l’Espace des Sciences pour percer les secrets de la grande vitesse

Comment déplacer 400t à 320km/h ? Pourquoi rouler sur des rails ? Comment conduire un TGV ? L’Espace des sciences se met en quatre pour vous faire découvrir le défi technique que représente la construction et le fonctionnement d’une ligne à grande vitesse. Vous vivrez une aventure scientifique, technique et humaine au travers d’une exposition révélant les enjeux de la grande vitesse ferroviaire.

Tout au long du mois de mai, les interventions des spécialistes de la Grande Vitesse vous permettront de mieux saisir les enjeux d’un tel projet. Rendez-vous par exemple le 16 mai prochain avec Michel Lebœuf (Président du département Grande Vitesse à l’Union Internationale des Chemins de fer, commissaire scientifique de l’exposition « Grande Vitesse » de l’Espace des sciences) pour évoquer les défis futurs de la grande vitesse ferroviaire

A la Bibliothèque avec un cycle de conférences pour réfléchir sur les notions de vitesse et de lenteur

Entre LGV et 4G, toute notre société nous incite à la vitesse. Le cycle de conférence se propose de réinterroger notre rapport à la vitesse et au temps. La fascination pour la vitesse, liée aux progrès technologiques, se double d’une interrogation sur ses effets. En creux, le luxe de pouvoir aller vite fait aussi ré-émerger çà et là les bienfaits oubliés de la lenteur.

Plonger dans l’imaginaire ferroviaire avec l’exposition « Tous les trains sont des horloges »

Motrice sensationnelle faisant irruption dans le hall des Champs Libres, voyage sonore, fictif, connecté et immersif dans un compartiment de wagon, TGV en 3D relief jaillissant d’un écran, théâtre d’ombre et voyage à bord d’un train cosmique, etc. Tous les trains sont des horloges est une exposition collective d’œuvres inédites, entre contemplation et vitesse, technologie et poésie. À voir Salle Anita Conti.

Toute la programmation est à retrouver sur le site des Champs Libres