Vélos pliants Regio 2N

Le succès grandissant du vélo en fait un mode complémentaire des transports en commun et notamment du train. De nombreux voyageurs l’utilisent en complément du TER pour effectuer les premiers et/ou les derniers kilomètres. L’embarquement des vélos peut cependant s’avérer contraignant aux heures de pointe par manque de place dans les trains.

Connecter le vélo et le TER

Abri vélo TER Bretagne
Abri vélo TER Bretagne © Philippe Fraysseix

Le Conseil régional a donc fait le choix d’investir, afin de proposer aussi d’autres façons de connecter le vélo et le TER. Pour répondre à une demande importante des voyageurs, des abris sont déployés en gare pour qu’ils puissent laisser leur vélo dans un espace suffisamment dimensionné et couvert, voire sécurisé.

Parallèlement, une expérimentation a été menée en 2015 pour tester des solutions de mobilité innovantes : trottinette, trottinette électrique, vélo pliant et vélo pliant à assistance électrique. La grande majorité des testeurs a été convaincue que ces modes de transport sont une bonne solution pour répondre à leurs besoins. Le coût d’acquisition du matériel demeure cependant un frein important à la généralisation de leur utilisation, et une réflexion est en cours sur les modalités d’accompagnement et de développement de ces nouvelles pratiques.

Pourquoi les nouveaux trains Regio 2N n’offrent-ils pas plus de places pour le transport des vélos ?

L’enjeu est de répondre au problème de surcharge récurrent, notamment sur les axes de l’étoile rennaise. L’augmentation et l’optimisation du nombre de places assises dans chaque rame a donc été prioritaire par rapport au transport de bagages et bicyclettes.

Pour retrouver des conseils pratiques, infos autour de l’usage du vélo et rendez-vous, consultez le site de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB)