Zoom sur le futur Pôle d’Echanges Multimodal de Saint-Brieuc

Le réaménagement complet de la gare de Saint-Brieuc est en cours afin d’accueillir la grande vitesse en 2017 et de faciliter les échanges entre les différents modes de transports.

A la mise en service de la LGV, Saint-Brieuc sera à 2h22 de Paris (2h13 pour le meilleur temps) soit un gain de temps moyen de 42 minutes par rapport à aujourd’hui. Saint-Brieuc sera alors desservie en semaine par 2 TGV de plus par jour, soit 11 TGV par jour dans le sens Saint-Brieuc -> Paris et 10 TGV dans le sens Paris -> Saint-Brieuc. Pour les usagers du quotidien, la desserte sera également optimisée avec 45 TER par jour desservant le PEM de Saint-Brieuc, soit 7 de plus qu’actuellement.

Pour accueillir ce changement et diffuser les effets de la grande vitesse à tout le territoire, la gare de Saint-Brieuc est en pleine transformation pour devenir un pôle d’échanges multimodal. Le passage d’un moyen de transport à un autre sera facilité, les mobilités actives encouragées, et la gare sera mieux insérée dans son environnement, au cœur d’un quartier renouvelé. Il s’agit aussi de rendre accessible la gare et les quais aux personnes à mobilité réduite, notamment en équipant la passerelle d’ascenseurs permettant un accès direct aux quais.

Un pôle d’échanges multimodal au cœur d’un quartier renouvelé

La première phase de travaux urbains, menée par Saint-Brieuc Agglo, est déjà visible aujourd’hui (chantiers 2014-2018). Elle va permettre de canaliser l’essentiel des flux automobiles au sud des voies : parcs de stationnement, gare routière, parc urbain et réaménagement du boulevard Carnot avec sa mise en double sens de circulation, vont transformer la façade sud de la gare (apparue aux yeux de tous depuis la démolition des halles Sernam l’année dernière).

L’aménagement du nord du PEM suivra (chantiers 2017-2020), avec la reconfiguration du parvis de la gare et la création d’une gare routière, principale station de la future ligne de bus à haut niveau de service TEO. Y convergeront également les lignes des réseaux urbains, interurbains et lignes routières régionales. Le nord du PEM sera ainsi plus ouvertement consacré aux nouvelles mobilités pour l’agglomération briochine, faisant une place importante aux mobilités actives telles que le vélo.

Entre les deux, une nouvelle passerelle sera posée dans les semaines à venir. Véritable lien urbain entre le nord et le sud, cette passerelle courbe accessible à tous sera mise en service mi-2017 et desservira les quais ferroviaires. Elle sera reliée au parking en ouvrage au sud et mènera directement au nord aux quais du réseau de transports urbains et interurbains.

Plus d’info sur le site de Saint-Brieuc Agglomération